Pourquoi faire une diète médiatique ?

Posté dans la catégorie Dev. perso.

Le 24 Septembre 2018

- 6 commentaires

- 322 vues

Salut à tous !

Si vous me suivez, vous savez que depuis quelques années, j'aime expérimenter de nouvelles choses dans le but de m'améliorer pour atteindre mes objectifs. Depuis quelques mois, j'expérimente la diète médiatique, autrement dis je ne consulte plus jamais les actualités. Vous me prenez pour un fou ? Attendez de lire cet article.

En plus de m'avoir libéré un temps fou (j'étais devenu drogué des sites comme 20minutes ou LeParisien), terminé le stress généré par des faits pour lesquels je n'ai absolument aucune influence ! Alors, vous êtes prêts à retrouver votre indépendance d'esprit ?

Difficile de croire que la notion de «  diète  » puisse influer sur le développement personnel : quand on se lance dans une telle démarche, on se prive le plus souvent de nourriture, ce qui génère bien souvent de la frustration… Rien qui ne permette vraiment de renouer avec le bien-être au quotidien ! Pour autant, ici, nous allons évoquer une autre forme de régime, concernant cette fois Internet, la télévision, la presse et les médias en général : vous ne réduirez pas votre alimentation, mais la quantité d'informations assimilées…

Et très rapidement, vous remarquerez que cette initiative vous protège aussi de l'indigestion  !

Actualités : non, vous n'avez pas besoin de tout savoir

Quand vous regardez le journal télévisé, vous assistez impuissant à des scènes souvent violentes, contre lesquelles vous ne pouvez absolument rien faire. Quoi de plus démoralisant que de se trouver face à un horrible spectacle tous les jours, sachant que les images sont bel et bien réelles ?

Bien que les événements très graves marquent les esprits, la majorité des informations apprises sont oubliées dans les deux semaines qui suivent. Elles arrivent en tête lorsqu'elles paraissent dans les médias, elles encombrent les pensées du spectateur quelque temps, lui torturant parfois même les idées… Pour disparaître finalement au bout d'une dizaine de jours, tout au plus !

Naturellement, il n'est pas question de s'enfermer dans une bulle pour ne rien connaître des manifestations qui bouleversent la planète. Mais à l'heure où tout le monde subit ce contexte d'« infobésité », il devient plus que jamais indispensable d'apprendre à sélectionner ses sources d'informations. Déterminez un moment, dans la journée, consacré à cette pratique (regarder un JT, écouter un podcast radio, naviguer quelques dizaines de minutes sur les sites d'informations) — mais ne dépassez pas l'objectif initial.

Devenez exigeant, en ne choisissant que les interlocuteurs qui ont de la valeur à vos yeux. Idéalement, consultez des articles ou vidéos différent(e)s, pour vous assurer de ne pas être sous l'influence d'une quelconque entreprise. Cette sélection des méthodes pour se tenir au courant et cette limitation de la durée dédiée à l'information vous aideront à gagner du temps quotidiennement, mais aussi à vous sentir mieux, moins submergé par un flot incessant de nouvelles.

Pourquoi se lancer dans une diète médiatique ?

Vous considérez que vous gérez déjà très bien l'abondance d'informations dans notre société, et vous n'avez pas l'impression d'être concerné par ce problème d'« infobésité », pourtant récurrent. Vous serez étonné d'apprendre que tout le monde peut pratiquer la diète médiatique, parce qu'elle profite généralement à une vaste catégorie de personnes. En initiant un tel mode de vie, vous comprendrez rapidement tous les bénéfices qu'il génère.

Gagner du temps

Vous êtes sans cesse connecté, vous écoutez plusieurs fois le journal à la radio, vous regardez le JT et vous vous installez parfois sur votre canapé devant les chaînes d'informations ? Si vous cumulez toutes ces activités, vous perdez incontestablement du temps. Par la force des choses, vous voyez, lisez ou écoutez plusieurs fois la même information, sans aucun détail supplémentaire. Vous utilisez votre attention pour prendre connaissance d'éléments dont vous avez déjà été avisé, alors que vous pourriez solliciter votre cerveau sur d'autres tâches plus productives, comme vous investir dans des différénts projets pour Quitter La Rat Race ;).

En somme, si vous ne savez pas sélectionner vos sources, vous ne gérez pas votre temps de façon optimale !

Retrouver ses facultés de jugement

Lorsque l'on ne quitte plus les chaînes d'informations et que l'on écoute sans cesse les chroniqueurs radio débattre, on entre dans une position de soumission. Vous consacrez tellement de temps à la collecte d'informations que vous ne vous offrez plus l'opportunité de réfléchir : vous engrangez simplement chaque événement, de manière successive et presque mécanique. À l'inverse, si vous vous renseignez moins souvent et de façon plus sélective, vous vous donnez aussi l'occasion de porter votre propre jugement, sans toujours vous laisser influencer par les journalistes.

Les médias veulent vendre des images spectaculaires, impressionner les auditeurs, jouer avec leurs émotions. Pour gagner face à eux, il faut se maîtriser et rationaliser chaque information — une tâche impossible à faire lorsque l'on est submergé !

Diminuer le stress et tous ses effets néfastes

Dans la vie, vous avez déjà mille raisons de stresser : pourquoi rajouter la surabondance d'informations, qui constitue sans aucun doute un motif sérieux d'angoisse dans nos sociétés ? Sur Internet ou à la télévision, on relate des violences, des scandales, des crises ou encore des guerres. Le contexte d'un journal (imprimé, télévisé ou à la radio) reste toujours sombre et même anxiogène. Plus vous vous y exposez, plus vous risquez de subir les conséquences d'une nervosité trop importante.

Si l'on vit dans cette société sans cesse connectée aux informations, on devient rapidement persuadé de vivre dans un climat d'insécurité. Pour retrouver une certaine confiance, il faut se détacher de tous ces faits qui viennent polluer l'esprit.

Vivre une diète médiatique : nos conseils pour qu'elle vous profite

Quel que soit votre âge, votre métier, votre situation familiale, vous êtes très certainement concerné par la surabondance d'informations : cette problématique impacte la grande majorité de notre société. Presque tout le monde regarde la télévision, utilise Internet quotidiennement, ou allume la radio dans sa voiture. Nous sommes extrêmement nombreux à assimiler chaque jour une quantité beaucoup trop importante d'actualités.

Ainsi, la diète médiatique peut profiter à une très large partie de la population. Comment s'y mettre dès aujourd'hui ? Voici quelques conseils accessibles et simples à mettre en place !

Abandonner le rendez-vous du journal télévisé

Dans beaucoup de familles, le journal télévisé de 20 heures est une habitude à laquelle on ne déroge que très rarement. Même si tout le monde n'a pas forcément les yeux rivés sur l'écran, les informations sont débitées les unes après les autres, et chacun s'y trouve exposé. Profitez des soirées en famille pour déconnecter totalement, en laissant la TV éteinte. Tout au long de la journée, au travail, dans les transports en commun, sur Internet, vous avez vu ou entendu des informations.

Rater le journal TV ne vous placera pas en marge des autres, car vous serez toujours au courant, d'une façon ou d'une autre, s'il se passe quelque chose de très important. Mais en soirée, il est préférable de se couper des ondes négatives, pour passer du temps avec ses proches, se reposer et trouver un état d'esprit plus serein, propice à une belle nuit de sommeil quelques heures plus tard !

Configurer son smartphone pour le rendre moins intrusif

Vous recevez peut-être des newsletters régulières avec les informations du moment. Et à chaque mail qui arrive dans votre boîte, votre smartphone lance une notification. Faites en sorte de ne pas être dérangé jour et nuit par ce type d'intervention : désactivez les sons et vibrations qui se produisent quand vous avez un e-mail, pour commencer. Et si vous pensez que vous cumulez trop de messages de ce type, n'hésitez pas à vous désabonner des newsletters, pour ne conserver que celles qui vous intéressent vraiment.

Là encore, il n'est pas forcément question d'ignorer toutes les informations qui viennent à vous, mais d'être plus exigeant quant à leur origine.

S'évader pendant les temps de pause

Quand vous avez un moment de libre au travail, pour la pause de 16 h ou celle du déjeuner, vous avez l'habitude de naviguer sur Google Actualités, de parcourir vos mails ou même de lire un journal ? Profitez de ces moments de détente pour vous éloigner de toutes ces ondes négatives. Prenez des écouteurs et lancez vos musiques préférées, amenez un roman avec vous pour lire une dizaine de pages (ou plus !), ou fermez simplement les yeux pour recharger vos batteries.

En vous autorisant ces quelques minutes de plaisir et d'évasion, vous augmentez votre sensation de bien-être, tout en stimulant par ailleurs votre créativité.

Devenir un citoyen actif, et non un spectateur passif

Votre diète médiatique ne vous isolera pas forcément du monde, mais elle pourra présenter l'opportunité de vous transformer en un authentique citoyen actif. Dans les faits, grâce à une meilleure sélection des quelques informations consultées, vous aurez le temps de vous faire un avis sur les questions qui inondent notre société.

Même si vous n'avez pas le pouvoir de changer le monde, vous allez prendre conscience peu à peu des problématiques de notre situation. Et puisque vous disposez de davantage de moments libres, vous pourrez décider de vous engager dans une association, de sensibiliser vos proches à certains sujets ou encore de prendre part à des initiatives locales pour améliorer la situation à votre échelle. Plutôt que de regarder constamment des spectacles devant lesquels vous restez impuissant, cette diète vous aidera à vous repositionner sur ce que vous pouvez faire en tant que citoyen, à votre niveau.

Pour finir, de temps en temps, il est tout à fait possible de se couper complètement du monde. Éteindre son téléphone, ne plus regarder la télévision ni suivre les informations pendant quelques jours permet de remettre les compteurs à zéro, et de se recentrer sur soi. Essayez, vous serez sans aucun doute séduit par ce « break » dûment mérité !

Et vous, que pensez-vous de la diète médiatique ?

Plus d'articles dans la catégorie Dev. perso.

Mon avis sur QLRR - ou comment suivre un chemin alternatif ?

QLRR, ou Quitter La Rat Race, va vous permettre de développer votre mindset , votre réseau et votre patrimoine

Pour être heureux, méditez !

La méditation est une pratique que j'ai mis en place dans ma routine matinale. Pour exploser votre potentiel, faites pareil !

Voici ma bucket list

Découvrez toutes les choses que je souhaite réaliser dans ma vie. Autrement dit, voici ma bucket list.

Commentaire (6)

Patrick le 27/09/2018 à 13:08

J'essai depuis une dizaine de jours. Les premiers jours étaient compliqué, je ne m'en rendais pas compte mais dés que j'avais un peu de temps libre, hop direction mon site de news préféré. Mais au final, on s'habitue tres vite ...

Franck le 05/10/2018 à 01:02

Félicitations. En effet, on prends (enfin on perds) très vite l'habitude !

Christine le 25/09/2018 à 11:55

Bonjour,

Article très intéressant, merci ! J'ai moi-même arrêté de regarder les informations depuis les attentats. A l'époque, les mêmes images tournaient en boucle, les médias faisaient tout pour que nous restions scotchés à ne rien faire derrière nos télés. Et depuis que j'ai arrêté, je ressens moins de stress quotidien ... A méditer !

FRANCK le 05/10/2018 à 01:01

Félicitations pour cette initiative !

Mathieu le 22/09/2018 à 12:17

Le pire, c'est que la plupart des gens boivent les paroles des présentateurs de JT sans sourciller ! Tu m'étonnes que tout le monde soit dans la Rat Race

Franck le 08/10/2018 à 20:14

C'est bien vrai. L'essentiel est de faire l'inverse de la masse !

Laisser un commentaire

Pour ajouter un commentaire, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Votre adresse email ne sera pas publiée.