Qui suis-je ?

Bonjour à tous,

Je m'appelle Franck de Védrines, j'ai 28 ans (à l'heure où j'écris ces lignes, donc en février 2018). Je suis passionné par les nouvelles technologies depuis mon plus jeune âge ; et depuis 4 ou 5 ans maintenant, je suis passionné par l'indépendance financière. C'est la raison pour laquelle j'ai voulu créer ce blog. Pour vous montrer qu'il est possible d'obtenir des revenus passifs issus de l'immobilier et d'internet.

En 2009, j'intègre l'EPITA, une école privée d'ingénieur en informatique. Pour payer mon école, j'ai le choix entre deux options :
- Trouver un travail, par exemple dans un fast-food pour travailler le soir, après les cours
- Me créer des revenus passifs sur internet

Mes premiers revenus sur internet

Mon choix est vite fait, je créé alors mes deux premiers sites internet sur les thèmes des jeux d'argent (paris sportifs, poker notamment). Un an plus tard, en 2010 donc, j'en tire des revenus d'environ 5 000€ par mois pour ces deux sites. En créant ces sites, j'apprends également le SEO, autrement dit le référencement, arme surpuissante pour obtenir du trafic gratuitement. Encore un an plus tard, en 2011, je prends ma première claque : Google "shoote" mes sites. En effet, pour apprendre le SEO, j'ai utilisé des techniques borderline aux yeux de Google, mais indispensable pour comprendre Google. Mes deux sites sont donc pénalisés dans Google, et mes revenus tirés d'internet diminuent alors drastiquement. Avec le recul, j'aurais dû faire autrement. Je ne considère pas ça comme un échec, au contraire. Si j'ai réussi à créer des revenus passifs une fois, je peux le refaire à l'infini (ou presque).

Mon premier business

En 2013, alors que j'étais en poste à Miami aux USA, j'ai cofondé ma première entreprise: Monsieur TSHIRT. En janvier 2017, alors que tous les voyants sont au vert foncé (4,5 Millions d'€ de CA, 40 employés, plusieurs magasins), je décide de vendre mes parts à mes associés. J'estime avoir fait le tour du sujet, et j'ai une vraie envie de goûter à autre chose. Alors que la plupart des gens me demandent "Tu n'as pas peur de regretter et que l'entreprise explose ?", je suis pourtant très satisfait de mon choix d'avoir quitté l'entreprise. Même si cette entreprise était la mienne, je m'étais créé ma propre rat race, et cela ne me convenait pas. Cependant, j'ai appris énormément durant ces 4 années, sur le plan gestion d'équipe, gestion de projet, comptabilité, développement web et j'en passe.

Comme vous pouvez l'imaginer, le fait d'avoir quitté l'entreprise m'a libéré énormément de temps et m'a permis de développer mes sites internet qui étaient un peu à l'abandon. A partir de 2018, je réalise un CA mensuel à 5 chiffres. La magie d'internet me permet de dégager une marge nette d'environ 60%. Ces revenus sont principalement issus de l'affiliation. Je possède également des sites de service qui tournent en pilote automatique.

Aujourd'hui, j'ai appris que les revenus issus d'internet peuvent être éphémères, et qu'il faut donc réinvestir plutôt que de dépenser de l'argent inutilement. Ainsi, 50% des bénéfices sont réinjectés dans ma société et environ 30% des bénéfices servent à investir dans l'immobilier via des SCI / Holdings. Ce montage est très puissant pour acquérir du patrimoine sans passer par la case impôts sur le revenu, cela fera peut-être l'objet d'un article.

Quand on a goûté aux revenus passifs, cela devient vite une drogue. Je me souviens notamment des premiers euros dégagés par mes sites ; ce sentiment est tout simplement inoubliable. Aujourd'hui, je fais en sorte que l'ensemble de mes business tournent de la manière la plus passive possible. Je me suis fait en quelques sortes ma propre semaine de 4 heures. Et pourtant, je ne suis pas plus intelligent que vous. J'ai juste carburé dur pendant plusieurs années pour mettre du charbon dans la locomotive. Maintenant, cette locomotive avance seule, même si je créé continuellement de nouveaux sites internet pour multiplier ces revenus passifs.

Mes premiers pas dans l'immobilier

J'ai également une autre passion : l'immobilier. C'est vite devenu une drogue, peut-être car cela permet également de dégager des revenus "passifs". Bon, pas tout à fait passifs, mais en tout cas pas corrélé au temps de travail. J'ai lu une quantité importante de livres sur le sujet, et pas un jour ne passe sans que je ne fasse ma veille sur le sujet.

Mon premier investissement remonte à fin 2016 ; il s'agit d'une petite maison qui a notamment fait l'objet d'un article ici : https://www.flying-bird.fr/ma-premiere-maison-locative/. Je remercie d'ailleurs Guillaume pour sa confiance. J'ai d'ailleurs écris un article sur les raisons qui m'ont poussé à passer par un chasseur; ce mec est un tueur, le genre de mec qu'on a envie d'avoir dans sa dream team. Cette maison me dégage un revenu 450€, net d'impôt.

En 2017, j'ai continué mes investissements puisque j'ai acheté deux autres maisons locatives. L'une me dégage un revenu de 475€ (net d'impôt également), et l'autre est actuellement en travaux et dégagera un revenu de 450€ (toujours net d'impôt, oui oui :)).

Ce n'est pas tout, j'ai également fait l'acquisition de mon premier immeuble de rapport de 6 appartements. Les travaux étant lourds, ils ne seront pas terminés avant octobre 2018. Mais le jeu en vaut la chandelle, le cash-flow net devrait avoisiner les 2 000€ mensuels.

Début 2018, je signe pour un appartement de 90m² dans une grosse ville étudiante. Actuellement en travaux et financé à 110%, cet appartement me dégage un joli cash-flow de 740€ (toujours net d'impôt, merci le LMNP). Je parle de cet investissement dans cet article.